Derniers articles

Catégorie articles

Edito de mai


MOIS DE MARIE

Mai, « le mois joli », mois des pèlerinages et des processions, mois de Marie, cette femme de Palestine qui a su accueillir l’Emmanuel et qui l’a donné au monde. Marie a vécu sa marche : elle s’est levée, est partie sur un appel, rejoignant ainsi la grande tradition des croyants depuis Abraham. Sa route ne fut pas un chemin protégé, à l’abri… Bien enracinée dans son peuple, elle a accompagné Jésus sur les routes des hommes, elle a accompagné l’Eglise naissante, et nous sommes heureux de la proclamer Mère de l’Eglise.
« Une véritable dévotion ne consiste nullement dans un mouvement stérile et éphémère de la sensibilité, pas plus que dans une vaine crédulité ; la vraie dévotion procède de la vraie foi, qui nous conduit à reconnaître la dignité éminente de la Mère de Dieu, et nous pousse à aimer cette Mère d’un amour filial, et à poursuivre l’imitation de ses vertus. » (Concile Vatican II – Lumen Gentium, n° 67)
Marie est celle qui a donné corps au Messie, non à des idées ; elle était présente à la fondation de la Communion-Eglise, non à la fondation d’une administration. C’est ainsi que Marie nous mène à vivre concrètement la communion entre frères, mais aussi à donner corps concrètement à la Parole. L’Évangile n’est pas une idée mais une vie. Marie peut être un chemin qui nous fasse souvenir que la Bonne Nouvelle est concrète.
Magnificat… mémoire du passé dans l’aujourd’hui de la prière et par là ouverture à l’espérance et invitation à un chemin de charité. Marie est celle qui est parfaitement « ajustée » au Fils ; elle est celle qui
plaît au Père ; elle est le lieu privilégié de l’Esprit.

Marc DENAËS, prêtre