Derniers articles

Catégorie articles

L’été


Il nous est bon de flâner, de nous poser, de nous rencontrer calmement, sans nous presser… si nous avons la possibilité de prendre quelques vacances, bien sûr ! N’oublions pas toutes les personnes au travail, au service des visiteurs et touristes, à notre service pour nous transporter, nous soigner, nous nourrir, etc.

Mais quel bonheur si nous pouvons vivre simplement une rencontre, une vraie : être là pour l’autre, pour l’écouter, « réellement » présent, disponible… et non l’esprit ailleurs, grâce à ce que nous sommes, grâce à la voix, au regard, aux gestes, pour converser et dialoguer. Une nécessité s’impose à quiconque souhaite l’enrichissement d’une vraie présence : laisser le temps à « l’autre » d’exister pour moi ; cet « autre » pouvant être quelqu’un, un paysage, une œuvre d’art, etc… Il a quelque chose d’important à me dire ; le silence est indispensable à l’accueil de cet essentiel. Pensez au silence qui précède le commencement d’un concert, ou celui réclamé par l’enfant à ses parents ou grands-parents quand il veut être écouté… Et ce silence ne peut se permettre d’être superficiel ou de circonstance ; il doit être intérieur, creuser un manque, un espace … pour boire les paroles, se nourrir de la beauté, du message, ou simplement partager le plaisir de la compréhension. L’altérité permet la communion. Une vraie rencontre procure joie et élargissement de l’être.

« Que renaisse en nous l’estime du silence, cette admirable et indispensable condition de l’esprit, en nous qui sommes assaillis par tant de clameurs, de fracas et de cris dans notre vie moderne, bruyante et hyper sensibilisée. » (Paul VI).

Marc DENAES, prêtre modérateur sur la Paroisse St Vincent