Derniers articles

Catégorie articles

IL EST VIVANT !


Les évangiles nous parlent des différentes apparitions de Jésus ressuscité à ses amis… qui ne le reconnaissent pas, ou au moins pas tout de suite… :
Il a fallu la fraction du pain dans l’auberge d’Emmaüs pour ouvrir les yeux et le cœur des disciples.
Il a fallu que Marie entende son prénom pour reconnaître son Seigneur. Elle est venue au tombeau pour pleurer un mort, elle découvre un tombeau vide, et se retourne à l’appel de son nom. (Jean 20, 11-18).
Lisez dans l’évangile de Jean, au chapitre 20, les versets 11 à 18, (c’est l’évangile du mardi 3 avril) puis accueillez la méditation de ce moine anonyme du 13° siècle :
« Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Celui que tu cherches, tu le possèdes, et tu ne le sais pas ? Tu as la vraie, l’éternelle joie et tu pleures ? Elle est au plus intime de ton être et tu cherches au dehors. Tu es là, dehors, à pleurer près du tombeau. Ton cœur est mon tombeau. Et je n’y suis pas mort, mais j’y repose, vivant pour toujours. Ton âme est mon jardin. Tu avais raison quand tu croyais que j’étais le jardinier. Je suis le Nouvel Adam. Je travaille et je surveille mon paradis. Tes larmes, ton amour, ton désir, tout cela est mon œuvre. Tu me possèdes au plus intime de toi, sans le savoir, et c’est pourquoi tu me cherches dehors. C’est donc au-dehors aussi que je t’apparaîtrai, et ainsi je te ferai revenir à toi-même, pour te faire trouver à l’intime de ton être celui que tu cherches au-dehors. »

Marc DENAES, prêtre modérateur sur la Paroisse St Vincent