Derniers articles

Catégorie articles

Carême, temps de rencontre et de bonheur


« Faire carême » … N’est-ce pas désuet, marginal ? N’est-ce pas un peu puéril : se priver de choses superflues, renoncer par esprit de sacrifice à des plaisirs légitimes ? Et pour quelles raisons ? De plus, cette année, le mercredi des cendres est passé complètement inaperçu, la « Saint-Valentin » oblige !

La liturgie nous donne à comprendre que Dieu n’est pas étranger à notre histoire. Le carême nous provoque à sortir de notre cocon, à devenir porteurs d’un dynamisme qui ne nous laissera jamais tranquilles… et paradoxalement nous aidera à trouver la paix du cœur en vivant la réconciliation, à abandonner notre appétit de puissance pour avoir faim et soif de la Parole de Dieu. Loin de nous servir du Christ pour justifier nos prises de position ou défendre nos projets, laissons-le nous conduire vers le Père grâce à son Esprit.

Quarante jours nous sont offerts : découvrons du temps et de l’espace pour la prière. Travaillons pour que les gens sans pouvoir et sans voix soient respectés et non jugés, accueillis dans la joie et non rejetés avec mépris, regardés avec tendresse et fermeté et non lapidés d’un geste ou d’une parole. Peuple de Dieu ne craint pas de
vivre la parabole du partage.

Le carême est le temps privilégié où l’Eglise sème l’avenir dans les cœurs et les communautés. Dieu nous aime ; il fait de nous ses partenaires pour un monde nouveau. Oui, c’est un autre monde que le carême annonce.

« Il est bon d’expérimenter la joie de répandre cette bonne nouvelle, de partager ce trésor qui nous a été
confié pour consoler les cœurs brisés et donner de l’espérance à tant de frères et de sœurs qui sont entourés de
ténèbres. Il s’agit de suivre et d’imiter Jésus qui est allé vers les pauvres et les pécheurs… avec tout son amour. »
(Pape François).

 

Marc DENAES, prêtre modérateur sur la Paroisse St Vincent